La crème solaire l'ennemi de l'éco système marin !

Hello tout le monde,

On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article dans la catégorie bio un peu particulier. En effet depuis quelques années les chercheurs ont remarqué que la crème solaire avait un effet négatif sur les fonds marins et plus particulièrement sur le corail. Pendant que le corail meure nous on bronze sans coup de soleil ! Et oui chaque année 80 millions de touristes se rendent dans les zones de baignade coralliennes. Et selon la revue scientifique Nature, et le professeur Roberto Danovo de l'école Polytechnique d'Ancône, les crèmes solaires contiennent des filtres et des solvants capables de tuer le corail en 48 heures. Au réchauffement climatique s'ajoute donc la crème solaire ! Et la moitié du corail mondial serait actuellement en danger de disparition d'ici 20 ans. J'ai donc décidé de vous expliquer pourquoi nos crèmes solaires peuvent être dangereuse pour l'environnement !


  • Pour commencer qu'est-ce qu'un récif corallien ?

C'est une structure bioconstruite qui résulte de la construction d'un substrat minéral durable sécrété par des êtes vivants principalement des coraux. Il existe plusieurs espèces de coraux qui forment des écosystèmes marins complexes et parmi les plus riches en biodiversité. Ce sont des niches écologiques pour de nombreux animaux puisqu'ils y trouvent de la nourriture, un refuge et une protection. Beaucoup d'espèces de poissons en sont d'ailleurs dépendantes. La plus grande de ces formations est la Grande barrière de corail au large des côtes australiennes. Elle s'étend sur environ 2 000 km et la seconde est la barrière de corail en Nouvelle-Calédonie. Malheureusement, aujourd'hui, on estime que plus de 50% des récits de corail sont en mauvaise santé.

  • La crème solaire pollue les océans !

Méconnue dans les années 80, la crème solaire est aujourd'hui la star de l'été ! Les recommandations des professionnels de santé ont porté leurs fruits désormais chacun d'entre nous n'hésite pas à se crémer d'écran total ou d'huiles protectrices de la tête aux pieds. Malheureusement dès que nous entrons dans l'eau, la crème que nous avons étalée, se dilue dans l'océan. Et il suffit d'une baignade d'une vingtaine de minutes pour que 25% environ des composants du produit soient libérés dans l'eau et se retrouve à terme en contact avec des espèces marines. Des chercheurs espagnols ont découvert que les crèmes solaires représentaient un véritable fléau pour la flore sous-marine. En effet, chaque année ce ne sont pas moins de 25 000 tonnes de crème solaire qui se diffuse dans l'océan. Et sur ces 25 000, 4000 se déposent sur les massifs coralliens.

  • Un impact sur le blanchissement du corail ?
Afin d'étudier les effets d'un tel phénomène, des chercheurs italiens ont mené diverses expériences aussi bien sur le terrain qu'en laboratoire. Ils ont notamment exposé des extraits de récif corallien et de la zooxanthelle une algue unicellulaire vivant en symbiose avec le corail aux produits présents dans les crèmes solaires. Le blanchiment des coraux serait dû à l'expulsion de la zooxanthelle, notamment par l'induction d'infections chez l'algue par les filtres UV présent dans la crème. L'algue meurt et ne se régénère pas ce qui laisse le corail sans protection.

  • Les filtres UV à l'origine de la disparition du phytoplancton ?
D'après une étude publiée dans l'Environmental Science & Technology et le Scientific American, le principal ingrédient mis en cause est le dioxyde titanium appelé TiO2 en chimie. C'est un composant essentiel de la crème solaire car c'est une molécule reflétant et dispersant les rayons du soleil. Rejeté dans l'océan, le dioxyde de titanium ne se dilue pas et coule jusqu'à 5 mètres de profondeur. C'est un principe actif également connu comme instable puisqu'il est capable de réagir avec la lumière du soleil et l'eau afin de devenir du peroxyde d'hydrogène, plus communément appelé de l'eau oxygénée. Connue pour ses propriétés antiseptiques, l'eau oxygénée inhibe la croissance du phytoplancton qui est une algue à la base de la chaine alimentaire. Mais ça ne s'arrête pas là, les phosphates et l'ammonium contenu dans nos crèmes contribuent également à la prolifération de mauvaises algues menaçant ainsi l'équilibre de l'écosystème marin.


  • Quelles solutions pour se protéger sans abimer l'océan ?

Il faut savoir qu'il existe deux grands types de crèmes solaires. Premièrement les crèmes solaires avec des filtres chimiques qui ne sont pas biodégradables. Non seulement elles ont un effet sur l'océan mais elles peuvent également avoir un effet sur notre santé en déclenchant des irritations voire des allergies. Deuxièmement les crèmes solaires avec filtres minéraux tels que le zinc ou le titane. Les minéraux sont moins dangereux pour notre organisme puisqu'ils ne sont pas capables de franchir la barrière de la peau. De plus, elles sont généralement connues pour limiter leurs impacts sur les écosystèmes marins. Ces crèmes plus naturels peuvent donc être une solution. Toutefois, la meilleure solution reste de ne pas s'exposer aux heures dangereuses et de se couvrir d'un t-shirt ou d'une casquette.


Vous l'aurez donc compris la crème solaire n'est pas sans danger pour notre environnement. Si elle nous permet de nous protéger des rayons du soleil elle peut entrainer différents effets néfastes sur notre planète. Et même si nous choisissons une solution plus naturelle elle n'en reste pas moins agressive sur les fonds marins. Attention donc à bien choisir sa protection solaire et pourquoi ne pas opter pour un produit bio ou éco-responsable ? 

Et vous que choisissez-vous pour vous protéger du soleil ? Connaissiez-vous l'impact de la crème solaire sur nos océans ?

À bientôt

Julie Rose
EnregistrerEnregistrer

1 commentaire:

  1. J'ai opté pour le produit bio l'année dernière et ça sera pareil cette année, il est grand temps de se reveiller pour aider notre petite planète !

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.