Blogging

Déco

Mes Menus

J'ai eu la chance de travailler pour un ministre !

Hello tout le monde,

Cela fait maintenant 3 ans que j'ai complètement délaissé mon blog petit à petit... Pas par manque d'envie mais plutôt par manque de temps. J'ai commencé ce blog j'étais étudiante en 3ème année de biologie, l'année de la licence. C'est d'ailleurs ce blog qui m'a donné envie de développer une double compétence dans la communication. C'est ce blog qui m'a permis de tenir pendant ce master de biologie qui ne me plaisait pas. Ce blog m'a vu grandir, m'a vu évoluer, et m'a vu un jour rentrer dans le monde du travail. D'abord dans un travail compliqué sur lequel je reviendrai sans doute un jour.... Il m'a ensuite vu le délaisser parce que j'avais trouvé ma voie... Ce job tombé comme une providence qui m'a permis de devenir la communicante que je suis aujourd'hui... J'ai eu la chance de travailler pour un ministre en pleine crise sanitaire...


C'est un article pas comme les autres que je souhaite vous écrire aujourd'hui. Il n'aura d'ailleurs aucun titre. C'est juste un retour d'expérience en pleine élection présidentielle et en plein changement dans ma vie professionnelle. Depuis toute petite j'ai toujours rêvé de travailler pour un ministre. Certains se rêvent acteur, chanteur, pompier ou encore chirurgien, moi je me suis rêvée à travailler pour un homme d'Etat... Pourquoi ? Je n'en ai aucune idée, mes parents ne sont pas du tout dans la politique et je pensais que c'était un monde complètement inaccessible. Je me souviens de l'élection de Chirac face à Le Pen, je crois que c'est ce jour là que je me suis dit qu'un jour je travaillerai pour l'Etat... 

Et puis un jour une chance... La vie nous met parfois face à notre destin. Mes rêves et mes dires sont devenus réalité. Fin 2019 j'ai eu la chance d'arriver à Bercy ... Ce mastodonte en plein coeur de Paris qui chevauche la Seine et qui domine le 12ème arrondissement tel un paquebot au port... C'était intimidant et tellement surréaliste pour la jeune femme que j'étais ... J'y ai découvert le monde des cabinets et des ministères. Un travail très intense mais très enrichissant... Au début j'étais très timide face à ce monde dont je ne maitrisais pas les codes (pour rappel je n'ai jamais fait science po ou l'ENA) et puis j'y ai découvert une volonté de rendre service aux Français coute que coute. J'ai souvent eu l'impression d'être utile pour l'Etat, utile pour la France et surtout utile pour les Français. 

C'est l'amour de ma patrie, de nos valeurs et de nos origines qui m'a toujours poussé à travailler pour un ministre au moins une fois dans ma vie. 

Et le covid s'est invité à la partie. La période a été très intense, très difficile. Il fallait trouver des solutions pour nos restaurateurs, nos commerces, nos bouchers, nos coiffeurs, nos libraires ... J'ai souvent admiré cet homme pour qui je travaillais qui n'a jamais compté ses heures, quitte à ne pas manger ou dormir pour trouver des solutions. Cet homme que j'ai découvert à la primaire de droite, qui m'a toujours convaincu de sa bonne volonté et de son sérieux... Je n'ai jamais regretté de ne pas compter mes heures pour être une petite fourmi dans son cabinet. Les hommes de l'ombre comme la série qui m'a tant bercé dans mon adolescence... 

Pendant 2 ans, il y a eu des hauts et des bas, mais surtout des étoiles plein les yeux. Je n'aurai jamais imaginer vivre ça dans ma vie et voir ces choses de mes propres yeux. Je souhaite à tout le monde de toucher ses rêves du bout des doigts. Il est temps pour moi de refermer ce chapitre de ma vie, sans oublier la suite, un jour peut être j'y reviendrais. Je remercie les personnes avec qui j'ai travaillé qui m'ont enrichi humainement et professionnellement, qui m'ont fait grandir et devenir un papillon, qui n'ont jamais compté leurs heures pour faire comme moi un travail de fourmi. Je remercie toutes les personnes de mon entourage qui m'on soutenu malgré le fait que je bossais énormément. Mon chéri qui a supporté mes 60h par semaine, mes insomnies et mes dimanches enfermés dans mon bureau. 

Vous l'aurez compris, mon absence s'explique par ce travail si intense... J'ai maintenant quitté le cabinet pour intégrer une agence de communication de crise et je compte bien revenir à mes premières passions, mon blog. Grâce à ce passage en cabinet j'ai ENFIN trouvé ma voie, et à l'aube de mes 30 ans, j'ai désormais la certitude de vouloir travailler dans la communication de crise. Finalement si je regarde mon parcours, la vie m'a mis sur cette route sans que je ne m'en rende compte. En commençant par mon alternance à la gendarmerie scientifique, en pleine affaire Maelys et Alexia Daval, puis aux côté du ministre en pleine crise de la covid-19. 

Alors aujourd'hui je souhaite rassurer tous ces étudiants qui se demandent si un jour ils trouveront le job de leurs rêves. Faites confiance à la vie, elle vous guidera vers votre chemin et ne doutez jamais de vous, car votre fougue est votre plus grande force. 


À bientôt,

J.R


You May Also Like

0 commentaires