12 000 ans que le chien partage la vie de l'homme !

Hello tout le monde,

On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article dans la catégorie animaux ! Et aujourd'hui on va parler des chiens. En effet, depuis quelques années, l'histoire de la domestication des chiens provoque des débats chez les chercheurs. Certains font remonter sa domestication à l'air Paléolithique tandis que d'autres le mentionnent qu'à partir de l'air Néolithique à l'époque où l'homme a commencé à se sédentariser. À cette période le chien est vu comme une aide pour chasser. Plusieurs chercheurs s'accordent même à dire que si le chien n'avait pas été dosmétiqué, les vaches, chevaux et poules n'auraient pas existé dans les fermes. Du coup comprendre à quand remonte la première domestication du chien revient à comprendre comment se sont formé les bases de notre vie contemporaine.


  • Le chien aurait un ancêtre commun avec le loup ?

Les premiers ossements d'animaux ressemblant au chien tel que nous le connaissons sont découvert en Irak, ils remonteraient selon les chercheurs à 12 000 ans environ. Et même si pendant très longtemps on pensait que le chien descendait du loup ou du chacal, on sait désormais que seul le loup partage un ancêtre commun avec les chiens domestiques. Et même si beaucoup de gens s'accordent à dire que le chien et le loup sont très différents, l'un est gentil l'autre est méchant, ils ont en réalité quelques points communs. En effet, ils ont le même instinct de meute, ils remuent la queue de manière identique, ils hurlent et geignent de la même façon quand ils sont blessés. Fait encore plus troublant, ils marquent tous les deux leur territoire en levant la patte pour uriner !

  • Le chien a été sauvé par amour ?

D'après les chercheurs la découverte d'un chien par un homme primitif au cours d'un de ses déplacements aurait tout déclenché. Le chiot alors abandonné par sa mère, aurait été emmené au campement afin d'y être élevé et par la suite mangeait. La seule explication plausible à ce qu'il est survécu, c'est qu'un membre du campement se soit opposé à la mort de l'animal. Les chercheurs s'accordent à dire que c'est sans doute le rôle d'une femme convaincue par ses enfants, car les hommes sont à l'époque très rarement à la maison pour cause de chasse. Le premier chien domestiqué  a donc survécu à sa fin tragique, grâce à l'amour. Il s'est alors rendu utile en accompagnant son maitre à la chasse et en montrant les dents aux étrangers. L'homme a alors vu en lui des qualités importantes pour sa survie. C'est ainsi que débute l'histoire de cette amitié hors du commun entre l'homme et l'animal en Asie, Afrique et Europe méridionale.

  • La domestication du chien

À la suite de cette découverte, plusieurs hommes ont donc choisi d'élever le chien afin de s'améliorer en chasse et en gardiennage. L'homme s'étant par la suite déplacé dans le monde, le chien a suivi. Le passage de l'état sauvage à la domestication a fait évoluer les races pour en faire disparaitre certaines. Mais rassurez-vous le processus fut très lent, progressif et surtout naturel ! Les caractéristiques qui séparent donc l'animal sauvage de l'animal domestiqué sont les suivants :
- les oreilles tombantes : elles sont inexistantes chez l'animal sauvage.
- Les yeux foncés : chez les animaux sauvages les yeux sont clairs alors que le chien domestique a une expression plus douce grâce à eux.
- L'aboiement : Un animal sauvage adulte n'aboie presque pas contrairement à l'animal domestiqué.



En conclusion on peut donc dire que le chien est un animal qui nous suit depuis des siècles. Et même s'il fait peur à certains d'entre nous il n'en reste pas moins très attachant. Une vraie amitié s'est créée à travers les siècles entre l'animal et l'homme. 

Et vous que pensez-vous des chemins ? En avez-vous un ?

À bientôt,

Julie Rose

1 commentaire:

  1. Coucou Julie,
    Très bel article, cela me permets d'en apprendre un peu plus sur l'histoire du chien, je n'en reviens pas du nombre d'années !!
    J'adore les animaux, j'ai un petit chien qui fait mon petit bonheur, quel plaisir de retrouver nos petites bêtes en rentrant. =)
    Passe un bon week-end, bisous,
    Marie.

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.