Mon avant / après avec Lumea Prestige de Philipps

Hello tout le monde,

On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article beauté ! À Noël j'ai eu la chance de recevoir le Lumea Prestige (BRI956) de chez Philipps. Ca fait 2 ans que je suis attirée par ce type de produits mais je n'avais jamais vraiment sauté le pas. Etant blonde, j'avais peur que l'appareil ne fonctionne pas correctement. Sur les jambes j'ai les poils clairs, ils ne se voient presque pas, mais sous les bras et sur le maillot ils sont noirs. En me renseignant un peu, j'ai appris que les poils noirs sur une peau claire étaient la situation idéale, restez qu'à trouver le bon matériel car sur internet on voit beaucoup d'avis partagé.


  • Présentation de Lumea Prestige de chez Philips
Cet appareil à lumière pulsée permet de réaliser des séances à domicile afin de ralentir voir supprimer la pousse des poils. Avant la première utilisation, je vous conseille de lire le livret fourni avec afin de comprendre comment l'appareil fonctionne, quelle intensité utiliser pour votre carnation, les contre-indications et les petites règles à suivre pendant le traitement. Vous pouvez également télécharger l'application Philipps Lumea qui vous permettra de faire un suivi de vos séances.

L'appareil est sur batterie, il est donc possible de l'utiliser sans fil. Cependant, si vous comptez faire plusieurs zones du corps, il faudra le mettre sur secteur car il n'a une autonomie que de 15 minutes (le temps de faire une zone). Avec ces 4 embouts différents vous pouvez traiter plusieurs zones : jambes, bras, visage, aisselles et maillot. Selon la zone à traiter, il faut veiller à sélectionner l'embout spécifique. La manipulation de changement d'embout est très simple à réaliser puisque c'est un clips.

Concernant l'intensité elle varie de 1 à 5 selon votre type de peau et la couleur de vos poils. Avant de tenter la première séance, il faut réaliser un test cutané sur une petite partie de la zone afin de déterminer quelle intensité votre peau supporte. Cette étape n'est pas à prendre à la légère, car certaines peuvent avoir une vive réaction, un peu comme un coup de soleil. Si vous n'êtes pas sûr de l'intensité choisie, vous pouvez interroger l'appareil en appuyant sur la loupe. Il va alors scanner votre peau et définir l'intensité la plus efficace.

Le jour J, il faut au préalable raser la zone que vous allez traiter, sinon l'appareil risque de ne pas atteindre la racine du poil et donc être inefficace. Pour la séance choisissez une pièce éclairée afin de bien regarder la zone en cours de traitement. Le faisceau envoyé par l'appareil ne présente aucun danger pour les yeux, il n'est donc pas nécessaire de porter des lunettes de protection.

Pour vous donner un ordre d'idées, je fais le maillot et les aisselles en 10 minutes. C'est très rapide puisque les zones à traiter sont petites. Je choisis l'intensité 4 même si ma peau pourrait supporter l'intensité 5. Cependant quand j'utilise la 5 j'ai des petits picotements or le traitement doit être indolore. Pour les jambes je prends 20 minutes et j'utilise l'intensité 5.

Enfin, niveau rythme, au début du traitement il faut compter 4 séances toutes les 2 semaines. C'est ce que Philipps appelle la première phase. Ensuite, il faut traiter les zones toutes les 4 à 8 semaines suivant la repousse des poils. 


  • Mon évolution, et les résultats
Lorsque j'ai reçu l'appareil, je l'ai testé sur les jambes, les bras et le maillot. Je n'avais pas envie de tester sur les bras ou le visage car je n'ai pas de pilosité au départ, donc ça ne me semblait pas nécessaire.

Pour les jambes, j'ai déjà très peu de poils de base. J'ai donc rapidement vu le résultat et je fais actuellement une séance toutes les 6 semaines. J'ai très peu de poils qui repoussent mais j'insiste j'en avais vraiment pas énormément au départ et ils étaient blonds donc peu visibles.

Pour le maillot, j'ai constaté les premiers résultats assez tard car j'avais peur de mettre l'intensité conseillée par l'appareil. Je faisais donc sur 1 ou 2 alors que maintenant je fais mes séances sur 4. J'ai même choisi de refaire la première phase sur cette zone pour voir un vrai résultat. Depuis je suis ravie. La pousse des poils est nettement ralentie et surtout ils sont plus fins. Ma peau est douce et je n'ai plus la sensation d'être un petit hérisson. Même si j'ai encore une disparité sur cette zone, j'ai une vraie amélioration. Je parle de disparité car j'ai une partie des poils qui repousse encore et d'autres plus du tout. Je suis donc passée à une séance toutes les 4 semaines.

Pour les aisselles, c'est la partie la plus flagrante. C'était la partie de mon corps vraiment poilu (appelons un chat un chat). J'ai commencé la première séance le 26 décembre et je vous ai fait une petite photo. Ils étaient épais et foncés. Le 7 janvier, j'ai attaqué la seconde séance, il y avait une légère amélioration avec des poils qui ne repoussaient pas sur certaines zones. C'était très encourageant pour la suite. Le 23 janvier, juste avant la troisième séance, vous pouvez voir qu'il ne reste presque plus de poils sur la zone ! Et aujourd'hui le 24 mai je n'ai plus de poils visibles à l'oeil nu même après 6 semaines. Je précise des poils visibles à l'oeil nu, car si on regarde vraiment, il y en a un par si par là. Je continue de traiter la zone toutes les 6 semaines par peur que ça repousse.


  • Les avantages à utiliser la lumière pulsée
Si je devais résumer l'avantage d'utiliser la lumière pulsée en 1 seul mot c'est praticité. Avant d'utiliser Lumea Prestige de Philipps, je me rasais tous les deux jours et j'épilais mes poils l'été. Ca prenait du temps et c'était une véritable corvée... Avec Lumea c'est hyper rapide et je le fais à la maison tranquille sans souffrir. Pas besoin de prendre rendez-vous, pas besoin de me préparer psychologiquement à souffrir...

Il est également très facile à prendre en main. Il y a une lumière blanche qui permet de savoir si l'appareil est bien positionné sur la zone. Si elle n'apparaît pas, le faisceau ne se déclenche pas. Cette fonctionnalité permet de se sentir en sécurité.

  • Les questions que l'on me pose très souvent
--> Est-ce que ça fait mal ? Comme j'ai indiqué, avec l'intensité 5 j'avais une sensation de brûlure désagréable. J'ai donc choisi de me mettre en intensité 4. Avec elle, j'ai une sensation de chaleur lors du flash mais ça ne fait pas mal.

--> Est-ce qu'il y a des risques à l'utiliser sur le maillot ? Si vous prenez l'embout spécialisé pour la zone, il n'y a aucun risque. Il faut cependant veiller à ne flasher que les parties extérieures de cette zone pour éviter de brûler la peau très fine des parties intérieures.

--> Les hommes peuvent-ils utiliser Lumea ? Oui sauf sur le visage, la barbe et les parties génitales.

--> Peut-on s'exposer au soleil ? Pendant 48h après la séance, il est déconseillé de s'exposer au soleil. De même si vous avez un coup de soleil, il faut attendre que la zone soit guérie pour réaliser la séance. Et si vous bronzez, pensez à refaire un test de carnation avant de faire votre traitement.

--> Après la séance, peut-on utiliser nos produits cosmétiques ? Bien sur, contrairement à l'épilation, la peau n'a aucune lésion. Vous pouvez donc garder votre routine habituelle.


En résumé, je vous recommande vivement le produit. Il est facile à utiliser, ça ne fait pas mal contrairement à l'épilation à la cire. Il est aussi économique. Même si le prix peut en refroidir certaines à première vue, car c'est un investissement, il faut compter 550€ environ pour mon appareil, il est vite rentabilisé puisqu'une épilation en institut a un coup. Le résultat est plus net qu'une épilation à la cire et dure beaucoup plus longtemps. Il faut bien comprendre par contre que la lumière pulsée ne supprime pas les poils, il les endort. Après certains finissent par ne jamais repousser mais ce n'est pas le but premier de l'appareil. 

Alors envie de tenter l'expérience de Lumea Prestige ? Etes-vous attirée par la lumière pulsée ? 

À bientôt,

Julie Rose

vous aimerez aussi

0 commentaires

Les catégories tendances !