Attention aux perturbateurs endocriniens dans vos cosmétiques !

Hello tout le monde,

On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel article beauté ! Et aujourd'hui j'ai décidé de vous parler des perturbateurs endocriniens dans nos cosmétiques. Alors pour ceux qui ne connaissent pas les perturbateurs endocriniens sachez que c'est une expression qui est apparue dans les années 90. Elle définie des substances chimiques d'origine synthétique pour la plupart qui perturbent notre système hormonal. Elles sont partout autour de nous et notamment dans nos produits de beauté ou d'hygiène. leurs effets sont souvent indésirables sur notre santé puisqu'elles peuvent altérer la croissance, le développement, le comportement, l'humeur ou encore le sommeil. À dose répétées, le corps peut même souffrir de problèmes plus grave comme un dérèglement hormonal, une infertilité voir même un cancer. Certaines sont capables de transmettre à la descendance des mutations génétiques. Et malheureusement 40% des produits d'hygiène et de beauté en contiennent. Afin de vous aider à mieux les comprendre j'ai donc décidé de vous faire ce petit guide !


  • Comment les perturbateurs endocriniens agissent-ils ?
Ces molécules sont capables d'interférer avec le fonctionnement des glandes endocrines ou des organes cibles grâce à trois types d'effets :
  1. L'effet mimétique : la molécule est capable d'imiter le mode d'action de l'hormone naturelle.
  2. L'effet de blocage : la molécule est capable de bloquer l'action de l'hormone naturelle.
  3. L'effet perturbant : la molécule est capable de gêner ou de bloquer la production ou le transport de l'hormone naturelle. 
Ces molécules sont capables de pénétrer dans l'organisme via quatre grandes voies : 
  1. La voie digestive : Les molécules en cause proviennent des rouges à lèvres, des baumes à lèvres ou encore des dentifrices. Le plastique de certaines tétines peut également être à l'origine d'une contamination.
  2. Les voies respiratoires : Les substances en causes proviennent des parfums, peintures, détergents mais également du shampooing sec ou du dissolvant. De manière générale tout ce qui a tendance à être volatile. 
  3. La voie cutanée : Les substances hydrophiles ou liposolubles sont capables de passer facilement la barrière de la peau. Une plaie peut également être à l'origine d'une porte d'entrée. Les molécules en cause proviennent généralement des crèmes, savons, lotions, déodorants ou encore des lingettes. De même nos shampooings et après shampooings peuvent en être à l'origine. 
  4. Le cordon ombilical : Si la molécule passe dans le sang, elle est capable d'atteindre le cordon ombilical et par conséquent le foetus.
  • Où se cache-t-il ?
On distingue plusieurs types de perturbateurs endocriniens. Premièrement les substances produites intentionnellement comme les contraceptifs. On retrouve également quelques molécules naturelles comme les phyto-oestrogènes produites par certaines plantes. Enfin les substances chimiques de synthèse qui sont utilisées dans divers produits du quotidien comme les cosmétiques. En 2001, la commission des communautés européennes dénombrées 124 substances suspectes. Du coup pour vous aider j'ai décidé de détailler les plus courantes et je vous ai également fait une version imprimable que vous retrouvez en fin d'article ! 

  • Parabens
C'est sans doute la molécule la plus connue actuellement. Utilisé comme conservateur pour ses propriétés antibactériennes dans les produits cosmétiques ou dans l'industrie agroalimentaire, le paraben favorise le cancer du sein et le vieillissement cutané lorsque la peau est exposée au soleil. Mais attention, la mention sans paraben peut également cacher un ingrédient de remplacement tout aussi nocif comme par exemple le methylisothiazolinone.

Sur l'étiquette : butyl paraben, éthyl paraben, methyl paraben, propyl paraben
Où ? Cosmétique & Alimentation

  • Le triclosan

C'est un conservateur antimicrobien utilisé principalement dans les solutions hydroalcooliques. Il est également présent dans les dentifrices, fonds de teint, gels douches, déodorants, produits contre l'acné... autant vous dire que la liste est longue. C'est une substance utilisée très régulièrement dans les produits du quotidien, l'inquiétude des chercheurs est donc importante. Cependant son action sur l'homme n'a pas pu être spécifiquement démontré car nous sommes généralement exposés à plusieurs perturbateurs endocriniens en même temps. Cependant, chez l'animal, le triclosan est capable de modifier le fonctionnement du foie, des reins, de la glande thymique et de la thyroïde. Il peut être à l'origine de certains cancers comme celui de la prostate.

Sur l'étiquette : triclosan
Où ? Cosmétique & Produits d'entretien
  • Les phtalates

On les retrouve principalement dans les cosmétiques ou les plastiques comme agent fixateur. Malheureusement les industriels ne sont pas tenus de le préciser sur la liste des ingrédients. Ils peuvent donc se cacher derrière la mention "fragrance" lorsque le parfum est synthétique. Leurs effets nocifs portent essentiellement sur la fertilité, le développement du foetus et du nouveau-né.

Sur l'étiquette : Diethyl phtalate, Dibutyl phthalate
Où ? Cosmétique & Plastique

  • Le BHA
C'est un antioxydant synthétique souvent utilisé comme conservateurs dans les rouges à lèvres et les lotions. Plusieurs études démontrent qu'il a un effet sur l'augmentation du risque d'allergies et de certains cancers. En effet, il est capable d'imiter l'action des oestrogènes (hormone féminine) sur notre organisme.

Sur l'étiquette ? BHA, BH, Butylated Hydroxyanisole
Où ? Cosmétiques
  • Alkylphénols
Utilisé comme émulsifiants dans les produits nettoyants, coiffants ou encore les mousses à raser.  Leurs effets sur la vie aquatique sont assez importants. Mais leurs effets néfastes ne s'arrêtent pas là. Etant capable d'imiter les oestrogènes ils réduisent le nombre de spermatozoïdes, altèrent l'équilibre des hormones de reproductions. Parfois ils peuvent même entrainer des malformations des organes reproducteurs sur les foetus en passant dans le sang de la mère.

Sur l'étiquette ? Alkyphenols, Nonylphenol, nanoxyphenol
Où ? Détergents & Cosmétiques & Pesticides


La dernière grande famille de molécule agissant comme perturbateurs endocriniens est la famille des filtres chimiques à UV. Je vous en ai déjà parlé dans mon article l'effet de la crème solaire sur l'écosystème marin du coup je ne l'ai pas redétaillé ici. Mais si vous le souhaitez, je pourrais en reparler dans un article bien choisir sa crème solaire. Il y a également une autre molécule que je n'ai pas détaillée dans cet article mais qui a fait également l'objet d'un autre article c'est le phenoxyethanol. En tout cas vous l'aurez compris, appliquer un cosmétique n'est pas anodin alors n'hésitez pas à lire les étiquettes.

Et vous faites-vous attention aux perturbateurs endocriniens ? En connaissiez-vous l'existence ?

À bientôt

Julie Rose
EnregistrerEnregistrer

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.